Cuba 6/7 : Santa Clara

Posted by

Santa Clara, située à 300 km au sud-est de La Havane, a été nommée en l’honneur de Claire d’Assise. Le 28 décembre 1958, avec 300 de ses hommes, Che Guevara fit dérailler un train militaire transportant armes et soldats. Les hommes de Batista s’enfuient et quelques jours plus tard, le 2 janvier 1959, Che Guerara puis Fidel Castro pénètrent dans La Havane. C’est à Santa Clara qu’en 1997 les restes, retrouvés en Bolivie, de Che Guevara et de ses compagnons de guérilla ont été solennellement rapatriés dans un mausolée.
Ernesto Rafael Guevara de la Serna est né en juin 1928 à Rosario, Argentine. Etudiant en médecine, il entreprend, en octobre 1950, un grand voyage en Amérique Latine (Chili, Pérou, Colombie) et découvre la réalité sociale du continent . qui suscite son désir d’aider le peuple en luttant contre l’injustice sociale et le convainc que seule la révolution armée peut venir à bout des inégalités socioéconomiques.

Il cite dans ses notes la phrase de José Marti : “Je veux unir mon destin à celui des pauvres du monde”. En décembre 1951, il repart avec son ami Alberto Granados à travers le continent sud-américain. Il reçoit le titre de Docteur en Médecine et Chirurgie le 11 Avril 1953 à l’Université de Buenos Aires. En Juillet 1953 il entreprend une troisième traversée de l’Amérique du Sud (Bolivie, Pérou, Equateur, Panamá, Costa Rica, Nicaragua, Honduras, Salvador, Guatemala et Mexique). A Mexico, il fait connaissance de Raúl et Fidel Castro. Le Dimanche 2 Décembre 1958, il débarque avec Fidel Castro et 81 hommes à l’est de Cuba et commence une guérilla dans les montagnes de la Sierra Maestra. La prise de Santa Clara par le Che leur ouvre la route de La Havane. Le 1er Janvier 1959, Cuba est libéré, et Batista part en exil.

Une fois Fidel Castro à la tête de Cuba, Ernesto Che va entreprendre plusieurs missions dans le monde, pour le gouvernement cubain (Egypte, Soudan, Inde, Birmanie, Indonésie, Ceylan, Japon, Maroc, Yougoslavie, Espagne, France, Algérie et Tchécoslovaquie, Chine, Mali, Congo Brazzaville, Guinée, Ghana, Dahomey, Tanzanie, Uruguay, URSS). Il occupe plusieurs postes : Chef des Forces Armées Révolutionnaires, Chef de l’Industrie et de la Réforme Agraire, Président de la Banque Nationale de Cuba, Ministre de l’Industrie et Membre du Conseil Central du Plan. En 1964, dans son discours d’Alger, Che Guevara accuse le régime soviétique de ne pas être socialiste. Il décide alors de quitter Cuba pour exporter la révolution et créer d’autres fronts pour s’attaquer à l’impérialisme américain. Le 1er Avril 1965 il est au Congo. Ne parvenant pas à étendre la révolution, il se rend en Bolivie. Le jeudi 3 Novembre 1966, Ernesto Che Guevara entre clandestinement en Bolivie où il fonde l’Armée de Libération Nationale de la Bolivie (Ejército de Liberación Nacional de Bolivia). 11 mois plus tard, après avoir été fait prisonnier et sérieusement blessé, Ernesto Che Guevara est exécuté, le dimanche 8 Octobre 1967 à 13h10, par des soldats boliviens dirigés par des agents de la CIA, dans la petite école du village de La Higuera, province de Chuquisaca.

Le 18 Octobre 1967, Fidel Castro informe les cubains de la mort du Commandant Ernesto Che Guevara : « Tu as disparu physiquement, mais ton image et tes idéaux restent et resteront présents en nous, parce que ceux-là ils ne pourront jamais les tuer avec des balles ». Les restes du révolutionnaire, découverts en 1997 dans une fosse commune à Vallegrande, en Bolivie, sont rapatriés à Cuba. Le 17 octobre 1997, après avoir reçu les honneurs militaires, ils sont transférés dans un mausolée construit à Santa Clara, au cours d’une cérémonie solennelle, retransmise en direct par la télévision cubaine.

Le mausolée de Che Guevara, situé à Santa Clara, est un complexe funéraire qui abrite les restes d’ Ernesto « Che » Guevara et de seize de ses compagnons, morts au cours d’une guérilla en Bolivie en 1967. L’ensemble, érigé à partir de 1982, est dominé par une statue monumentale du « Che ». Le choix du site de Santa Clara a été préféré à La Havane en souvenir de la bataille de Santa Clara (décembre 1958), au cours de laquelle Ernesto Guevara s’était illustré. La prise de la ville marqua un tournant dans la révolution cubaine, le président Fulgencio Batista fuyant son pays quelques heures après avoir eu connaissance de cet événement.

Che Guevara est devenu un véritable mythe après sa mort et un symbole pour les mouvements révolutionnaires marxistes du monde entier ainsi que pour la lutte des plus pauvres et des opprimés contre l’impérialisme et le capitalisme. Le culte du Che est encore très présent à Cuba et, dans tout le pays, de nombreux panneaux glorifient ses exploits. Pour les cubains, les 3 lettres “CHE” signifient Cubano (cubain), Hermano (frère), Ejemplo (exemple).

Les œuvres du Che les plus connues sont : « Diario de Bolivia », « Discurso en Argel », « Discours lors de la XIXème Assemblée Générale des Nations Unies », « El cuadro, columna vertebral de la revolución », « El Socialismo y el Hombre en Cuba », « La Guerra de Guerrillas », « Mensaje a los Pueblos del mundo a través de la Tricontinental », « Pasajes de la Guerra Revolucionaria », « Reforma Universitaria y Revolución », « Sobre la construcción del Partido », « Solidaridad con Vietnam del Sur », « Táctica y Estrategia de la Revolución Latinoamericana ».

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *