La Boisserie, lieu de ressourcement du Général de Gaulle

Posted by

C’est en 1934 que le Lieutenant-Colonel de Gaulle et son épouse Yvonne acquièrent une résidence, la Boisserie, à Colombey-les-Deux-Églises, petit village de Haute-Marne. C’est là que le Général se réfugie pour affronter la « traversée du désert » de 1946 à 1958 et rédiger ses Mémoires de Guerre. C’est là également qu’il revient se ressourcer tous les quinze jours, lorsqu’il devient président de la Cinquième République, de 1958 à 1969. Après son départ du pouvoir, il s’installe définitivement à la Boisserie et y trouve la mort le 9 novembre 1970.

Dans le petit cimetière de Colombey-les-Deux-Églises sont enterrés dans la même tombe : sa fille Anne, enfant trisomique qui décède à l’âge de vingt ans, le Général de Gaulle, qui toute sa vie, avait souhaité reposer aux côtés d’elle, et enfin
Yvonne de Gaulle qui rejoindra sa fille et son mari en 1979, neuf ans après le décès de celui-ci.

Les meilleurs mots pour décrire la Boisserie sont sans doute ceux du Général de Gaulle lui-même : « La Boisserie, c’est ma demeure. Dans le tumulte des hommes et des événements, la solitude était ma tentation. Maintenant, elle est mon amie. De quelle autre se contenter, quand on a rencontré l’Histoire ? D’ailleurs, cette partie de la Champagne est toute imprégnée de calme : vastes, frustes et tristes horizons ; bois, prés, cultures et friches mélancoliques ; relief d’anciennes montagnes, très usées et résignées ; villages tranquilles et peu fortunés dont rien depuis des millénaires, n’a changé l’âme ni la place […] Sur ma maison, je regarde tomber le dernier soir d’une longue solitude. Quelle est donc cette force des choses qui m’oblige à m’en arracher ? […] Quand je dirige ma promenade vers l’une des forêts voisines : Les Dhuits, Clairvaux, Le Heu, Bleinfeix, La Chapelle, leur sombre profondeur me submerge de nostalgie ; mais soudain le chant d’un oiseau, le soleil sur le feuillage ou les bourgeons d’un taillis me rappellent que la vie, depuis qu’elle parut sur la terre, livre un combat qu’elle n’a jamais perdu. Alors, je me sens traversé par un réconfort secret. Puisque tout recommence toujours, ce que j’ai fait sera tôt ou tard, une source d’ardeurs nouvelles après que j’aurai disparu ». (Charles de Gaulle, Mémoires de guerre).

Non loin de la Boisserie, se trouve le Mémorial Charles de Gaulle, bâtiment à l’architecture moderne, qui présente sur trois étages, une exposition permanente dédiée à la vie et à l’œuvre du Général de Gaulle. Le Mémorial est situé au pied d’une monumentale croix de Lorraine, symbole de la France libre. Visible à une trentaine de kilomètres à la ronde, l’immense croix en granit rose, inaugurée le 18 juin 1972, en hommage au général de Gaulle et à son appel historique à la Résistance du 18 juin 1940, domine le village et le paysage environnant.

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.