Ghana 4/4 : Elmina

Posted by

Elmina, situé à 12 km à l’ouest de Cape Coast, est un petit port de pêche qui possède le plus vieux fort du continent. C’est en fait la plus ancienne construction européenne des tropiques. Construit en 1482 par les portugais, Fort Saint Georges fut le plus gros centre de traite négrière d’Afrique : 4 millions d’esclaves y furent déportés vers les Amériques. Le fort passe ensuite passé aux mains des hollandais puis des anglais. La porte du non-retour est un étroit orifice par lequel les esclaves étaient embarques sur un navire pour le nouveau continent.

Elmina, sur la côte ghanéenne est aujourd’hui un petit port de pêche de 20 000 habitants issu du premier comptoir européen du Golfe de Guinée. Les forts Saint-Georges-de-la-Mine et Saint-Jacques rappellent l’ancienneté de l’implantation européenne et l’âpreté des luttes dans ce qui a été un des plus grands centres africains de la traite des esclaves.

Les portugais Jean de Santerem et Pedro Escobar y construisirent en 1471 un premier comptoir, dit de la Mine en raison de la grande quantité d’or qu’ils trouvèrent à acheter. En 1483, Jean II, roi du Portugal, fait construire le fort Saint-Georges qui sera la tête de pont du Portugal en Afrique de l’Ouest, pendant près de 150 ans. En 1637, les hollandais s’en emparent et, pour mieux la protéger, font construire un deuxième fort, le fort Saint-Jacques ou Saint-Jago entre 1666 et 1671. Du 16è au 19è siècle, Elmina sera un des principaux centres de traite négrière en Afrique. En 1872, Elmina est cédé aux Britanniques.

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.