Jamaïque : 2/4 : Kingston 2

Posted by

Kingston, fondée en 1693 par l’Angleterre à la suite de la destruction de Port Royal par un tremblement de terre, est devenue la capitale de la Jamaïque en 1872. Kingston, qui compte aujourd’hui un million d’habitants, comprend deux parties bien distinctes : le Downtown, centre-ville historique situé près du front de mer, et New Kingston, plus au nord et où se trouvent l’essentiel des infrastructures économiques, bancaires, commerciales, administratives et politiques.

Kingston compte également des quartiers défavorisés dont le plus connu est Trenchtown, où ont grandi Bob Marley, Peter Tosh, Burning Spear, … A Kingston, on peut voir de très beaux parcs (Emancipation Park, National Heroes Park qui abrite les mausolées d’une vingtaine de personnages historiques jamaïcains, Nelson Mandela Park, St. William Grant Park, et le Hope Botanical Garden, le plus grand parc de la ville qui offre un immense espace de verdure au coeur de la ville, et son zoo, le Hope Zoo) ; des manoirs datant de l’éqoque britannique (Devon House et King’s House, la résidence du gouverneur général), des musées (le Bob Marley Museum situé dans l’ancienne résidence du célèbre chanteur, la National Gallery et sa collection d’oeuvres d’artistes jamaïcains allant des années 1920 à nos jours, l’Institute of Jamaica, dédié à l’histoire des West Indies, la West Indian Reference Library), l’université des West Indies, des églises (Kingston Parish, St. Andrews Parish Church, les cathédrales anglicane, méthodiste et catholique), le Plumb Point Lighthouse ou le phare gardant le port de Kingston.
En s’éloignant de Kingston, on peut visiter Port Royal, première capitale de la Jamaïque, Spanish Town, ancienne capitale du temps de l’occupation espagnole, entre 1662 et 1872, et Aéroport International Norman Manley

 

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *