Jamaïque : 3/4 : Bob Marley

Posted by

Robert Nesta Marley est né 6 février 1945 de Cedella, une jeune jamaïcaine noire, et de Norval Marley, capitaine de l’armée britannique. En 1955, la mère de Bob part à s’installer à Trench Town, un bidonville de Kingston, où Bob Marley passe son adolescence dans ce décor de pauvreté et de souffrance. Là, il rencontre Bunny Livingston et Peter Toch, les trois amis chantant les tubes de Rythm’n’Blues entendus sur les radios de Miami. En 1966, il se marie avec Rita Anderson. En 1971, la chanson Trenchtown Rock devient un tube dans toute l’île. À Kingston, Bob Marley rencontre Mortimer Planno, un rasta jamaïcain d’origine cubaine qui a voyagé en Éthiopie et rencontré Haïlé Sélassié Ier, et qui lui transmet une partie de sa culture rasta. En 1972, Bob, Peter et Bunny, qui jusqu’ici n’avaient connu que des producteurs jamaïcains, vont faire la connaissance de Chris Blackwell, un producteur anglais qui a passé son enfance en Jamaïque, et qui va leur ouvrir les portes du Royaume-Uni et des Etats-Unis. C’est l’époque où il achète une belle villa à New Hope Road, dans un quartier cossu de Kingstown.

Durant une tournée en France en 1977, Bob se blesse à l’orteil. Ses croyances rasta lui font refuser de se faire amputer et sa blessure finira par évoluer en un cancer généralisé. En avril 1978, Bob réconcilie les deux grands opposants politiques, Manley et Seaga, lors du One Love Peace Concert à Kingston. En 1980, il chantera au Zimbabwe pour y fêter l’indépendance du pays. Sa tournée européenne rassemblera, pendant six semaines, plus d’un million de spectateurs. Durant sa tournée aux Etats-Unis (New York puis Pittsburg), il se vide de ses dernières énergies. Il s’éteint le 11 mai 1981 à Miami et est enterré le 21 mai dans sa paroisse de naissance, à Saint Ann, en Jamaïque, après des funérailles nationales à Kingston, qui attirent des centaines de milliers de personnes. Bob est un des plus grands artistes ayant marqué le 20eme siècle, pour ne pas dire le plus grand. Sa vie fut courte, mais son oeuvre est immense (il a vendu plus de 200 millions de disques à travers le monde), et son message, qui encourage l’homme à se libérer de son esclavage mental, restera éternel et universel. Bob Marley a souhaité également montrer à l’humanité, la falsification de l’histoire des peuples noirs.
[print_gllr id=477]

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *