Brésil : Salvador de Bahia (2/2)

Posted by

La majorité de la population de Salvador de Bahia comporte une ascendance africaine, ce qui lui vaut le surnom de Rome noire, avec une une culture africaine marquée (nourriture, rites vaudou, danses). Le carnaval de Salvador est le plus grand carnaval populaire de rue du monde. Il a parfois attiré plus de deux millions de participants. Contrairement au carnaval de Rio, le carnaval de Salvador est un carnaval de rue. Le carnaval est la fête des fêtes. Pendant quatre jours et quatre nuits, la ville entière est dans la rue. Beaucoup de Brésiliens préfèrent venir au carnaval de Salvador, laissant celui de Rio aux étrangers.
Comptant presque 3 millions d’habitants, Salvador de Bahia avance à marches forcées vers le modernisme. Les gens des campagnes y affluent par milliers et les gratte-ciels se multiplient au risque de menacer les quartiers anciens, dont le joyau est l’ensemble de ces superbes églises de l’époque coloniale.
Dans de nombreux points de la ville, on peut assister à des spectacles de capoeira, un art martial afro-brésilien qui puise ses racines dans les combats et les danses africaines. La capoeira est jouée, luttée et mimée à différents niveaux du sol et à différentes vitesses, accompagnée le plus souvent par des instruments, des chants et des frappements de mains.
Au sud de Salvador de Bahia, l’église Nosso Senhor do Bonfim est un grand lieu de pélerinage.

 

 

 

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire