Haïti 2/5 : Port-au-Prince

Posted by

Port-au-Prince

Avant l’arrivée de Christophe Colomb, la région de Port-au-Prince était le domaine d’un cacique amérindien, Bohéchio. L’arrivée des espagnols en 1492 provoqua un rapide déclin de la population indigène en raison de la violence des conquistadores et des maladies qu’ils importèrent. L’espagnol Ovando établit un village qu’il baptisa « Santa Maria de la Paz Verdadera » (“Sainte-Marie de la paix vraie”) mais qui fut incendié par les français en 1535 et les anglais en 1592. Abandonnée par les espagnols, la région de Port-au-Prince devint la base des pirates ainsi que des flibustiers venus de l’île de la Tortue. La région s’appela « L’Hôpital » en raison d’un hôpital qui y fut construit.

Le traité de Ryswick de 1697 remit la région à la France. En 1707, le gouverneur de la région, le comte François Joseph de Choiseul-Beaupré (1650-1711), poussa les flibustiers à se convertir à l’agriculture. Plusieurs nobles venus de France s’installèrent à leur tour comme propriétaires terriens.

 

En 1770, Port-au-Prince remplaça Le Cap-Français comme capitale de la colonie de Saint-Domingue. En septembre 1793, pendant la Révolution française, la ville fut renommée « Port-Républicain ». Après le retrait des anglais à la suite de l’armistice du 30 mars 1798, Toussaint Louverture y entra avec son armée le 16 mai 1798.

A l’indépendance du pays en 1804, Port-au-Prince devint la capitale d’Haïti. Durant la coexistence du royaume du nord du Roi Christophe et de la république du sud présidée par Alexandre Pétion, Port-au-Prince fut la capitale de la république du sud.

Dans le passé, Port-au-Prince a été détruite par de nombreux séismes (1751, 1770, 1860, 1918, 1922, 1956, 1962, …) mais celui du 12 janvier 2010 fut particulièrement dévastateur. Le centre-ville fut durement frappé et de nombreux bâtiments publics détruits (la cathédrale, le palais de la présidence, le parlement, l’hôtel de ville, le palais de justice, plusieurs ministères et ambassades, le siège de la MINUSTAH, …). Le bilan officiel a fait part de 316 000 morts, 350 000 blessés, et plus de 1,5 million de sans-abri.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Port-au-Prince
http://www.herodote.net : D’Hispaniola à Haïti

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *