Equateur 9/9 : Mitad del Mundo

Posted by

Mitad del Mundo
La Mitad del Mundo (le milieu du Monde) marque l’emplacement de la ligne équinoxiale tel que calculé par Charles Marie de la Condamine vers le milieu du 18éme siècle. Un petit musée ethnographique, l’Intinan Museum, présente les principaux groupes ethniques de l’Equateur. En 1736, le géodésien français, Charles Marie de La Condamine, arriva au pays lors d’une mission de l’Académie française des sciences, afin d’y mesurer un arc de méridien sur la ligne équatoriale et de déterminer si la terre était parfaitement sphérique ou si elle était aplatie aux pôles. C’est à Quito, «la Mitad del Mundo» (le milieu du monde), que La Condamine situa la ligne équinoxiale qui détermine l’équateur.

À cette époque, Quito était une ville de la vice-royauté du Pérou, domaine de la Couronne d’Espagne, gouverné par un vice-roi résidant à Lima. Sur les contreforts de la Cordillère des Andes, jalonnée par les Pichincha, Cotopaxi, Chimborazo, …, on pouvait appuyer la triangulation. De retour en France en février 1745, La Condamine devint le savant le plus célèbre d’Europe. Il travailla sur un projet de mesure universelle et proposa d’adopter la longueur du pendule battant la seconde à l’équateur comme unité de mesure universelle. L’aplatissement de la terre aux pôles (ellipsoïde) était désormais démontré. Le lycée franco-équatorien de Quito porte le nom de La Condamine.

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire