Egypte 4/14 : Louxor

Posted by

Dédié à la triade thébaine Amon, Mout et Khonsou, le temple de Louxor a été construit par Amenophis III (18è dynastie), agrandi par Ramses II (19è dynastie) et modifié par d’autres souverains dont Alexandre le Grand.
Louxor avait cinq noms : capitale du Dieu Amon ; Thèbes ; ville aux cent portes ; terre sainte, où le les rois venaient construire une chapelle commémorant leur nom ; Temple de Amon-Ra, Amon étant le dieu invisible et Ra le dieu soleil.
A leur arrivée en 641, les arabes ont appelé la ville « El Karr », le palais, ce qui a donné Louxor.
Le temple de Louxor était une annexe du temple de Karnak et y était relié par une allée de sphinx, statues à tête humaine et à corps de lion, qui symbolisaient l’alliance de l’esprit humain à la force animale.
Louxor est, avec Abydos, Karnak, Ramesseum et Abou Simbel, un des nombreux temples où la bataille de Kadesh a été relatée, en faisant le fait militaire égyptien le mieux documenté. En 1881, l’archéologue Gaston Maspéro découvre le temple englouti par les sables et le limon qui l’ont remarquablement conservé.
a.Pylône
Un gigantesque pylône est décoré de scènes de la bataille de Kadesh entre Ramsès II et les Hittites. Deux énormes colosses de Ramsès II assis ainsi que deux obélisques de 24,2 m de haut précédaient le pylône. Il ne reste que les deux colosses et une obélisque, l’autre ayant été offerte en 1836 à Louis Philippe par le vice-roi Méhémet-Ali.
b.Cours à ciel ouvert

Deux cours à ciel ouvert se succédaient, la première construite par Ramsès II, la seconde par Amenophis.
● Cour de Ramsès II
La cour de Ramsès II est entourée par une double rangée de colonnes papyriformes (papyrus ouvert), avec des colosses de Ramsès II.
contient une colonnade de 14 colonnes à papyrus ouvert.
Une mosquée, Abou el-Haggag, a été construite au 13è siècle, sur les couches de sable et de limon accumulées par le temps. La cour a été désensablée par Maspero et la mosquée est restée perchée au-dessus des colonnes de la première cour. Sous la mosquée, on trouve une église copte. On a donc trois édifices qui se succèdent : le temple pharaonique datant de – 2 500, l’église copte de – 395 et la mosquée de 641.
La cour à ciel ouvert contient huit statues de Ramsès, quatre le représentant assis et quatre debout.
Maspero désensable la cour à ciel ouvert en 1897.
● Cour d’Aménophis III
La deuxième cour, construite par Aménophis III, contient un portique de 64 colonnes de style fasciculé, les mieux conservées du temple. 26 statues divines royales ont été retrouvées dans la cour en 1989.
12 statues colossales de Ramsès II, 11 en granite rose et une en granite gris.
c.Salle hypostyle
La salle hypostyle contient 32 colonnes papyriformes (4 rangées de 8 colonnes) portant des cartouches de Ramsès II, Ramsès IV, Ramsès VI et Séti Ier.
d.Chapelle
Le sanctuaire est précédé par un vestibule de 8 colonnes. Les Romains ont transformé le vestibule en chapelle. Les Coptes ont recouvert les peintures pharaoniques avec du plâtre.
Une seconde antichambre , la chapelle des offrandes, mène à une salle hypostyle, avec au centre le sanctuaire de la barque sacrée. Ce sanctuaire de granit, reconstruit par Alexandre le Grand, était le point d’arrivée de la barque d’Amon en provenance de Karnak pendant la fête d’Opet.
Après le sanctuaire de la barque sacrée, une autre salle mène à un petit naos qui renfermait la statue dorée d’Amon.

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire