Egypte 3/14 : Dendera

Posted by

Dendera, à 60 km au nord de Louxor, était le centre du culte de la déesse Hathor. Enfoui dans le sable jusqu’au 19è siècle, le vaste temple d’Hathor a été remarquablement conservé. Chaque année, on menait la statue d’Hathor à Edfou pour l’unir avec Horus. Le jour de l’an, on montait la statue d’Hathor sur le toit du temple de Dendera pour être revivifiée.
Le temple d’Hathor a été bâti à l’époque gréco-romaine mais est d’inspiration pharaonique avec les quatre parties classiques : pylône, cour à ciel ouvert, salle hypostyle, sanctuaire, ce dernier étant entouré d’un dédale de réserves, chapelles et cryptes.
a.Pylône
La façade en forme de pylône comporte des scènes montrant les empereurs Tibère et Claude faisant des offrandes à Hathor et Horus.
b.Salle hypostyle
La salle hypostyle comporte 24 colonnes dont le chapiteau de chacune est une tête d’Hathor avec des oreilles de vache. Le plafond est décoré de figures célestes dominés par la déesse Nout, créatrice du soleil. On voit aussi le dieu-soleil Rê menant sa barque sacrée à travers le ciel.

c.Sanctuaire
Le visiteur peut entrer dans les onze chapelles desservies par neuf portes (nombre de la gestation) qui ceinturent le saint des saints, dans lequel se trouvait la statue divine d’Hathor, ainsi que les barques sacrées sur leur reposoir. Ces chapelles forment une enveloppe protectrice (elles ne s’ouvrent que vers le saint des saints) alimentant ainsi en énergie symbolique la statue divine. Douze cryptes de petite taille complètent le dispositif. Elles sont toutes décorées de représentations de sujets religieux et de mystères.
d.Mammisi
A l’extérieur se trouvaient deux mammisi (petit temple), le mammisi de Nectanebo (30è dynastie) et le mammisi romain d’Auguste célébraient la naissance divine du fils d’Hathor.
e.Lac sacré
Le lac sacré servait aux ablutions rituelles et est encore bien conservé.

 

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire