Route du Rhum 2010

Posted by

LA ROUTE DU RHUM 2010

1. Histoire

C’est pour répondre à la limitation de l’accès des bateaux de 56 pieds aux courses transatlantiques organisées par les anglais, que Michel Etevenon crée, en décembre 1976, une nouvelle course, la Route du Rhum. Pour cela, il crée, avec six autres associés, exploitants de sucreries et de distilleries, la société Promovoile, qui est depuis l’organisatrice attitrée de la course.

La Route du Rhum rallie la ville bretonne de Saint-Malo à la ville guadeloupéenne de Pointe-à-Pitre, soit 6 560 km. La ligne de départ est située devant la pointe du Grouin, à Cancale. Pour permettre aux spectateurs de regarder le début de la course, les voiliers doivent laisse à tribord une borne placée devant le cap Fréhel. De même, avant l’arrivée à Pointe-à-Pitre, ils doivent faire le tour de la Guadeloupe par le nord puis l’ouest avant de franchir la ligne d’arrivée à Pointe-à-Pitre

La Route du Rhum a lieu tous les 4 ans au mois de novembre, et le nombre de bateaux au départ est allé croissant :  38 bateaux en 1978, 85 bateaux en 2010.

Plusieurs catégorie sont présentes au départ en multicoques et monocoques. Six classes de bateaux ont été retenues :
– Ultime : multicoques de plus de 60 pieds de long sans limitation de taille,
– Multi50 : multicoques de 50 pieds,
– Imoca : monocoques de 60 pieds ,
– Class 40 : monocoques de 40 pieds (12,19 m)
– deux classes Rhum : l’une pour les multicoques entre 39 et 59 pieds ; l’autre pour les monocoques de plus de 39 pieds n’entrant pas dans les classes précitées.

La Classe 40 a écrit sa première page avec les grandes courses au large lors de l’édition 2006 de la Route du Rhum avec une flotte de 25 gréements. Ils ont été encore très nombreux à prendre le départ de l’édition 2010 de la Route du Rhum.

Les femmes restent peu présentes sur cette course. Malgré les magnifiques victoires d’Arthaud en 1998 et d’Ellen MacArthur en 2002, les concurrentes féminines se comptent sur les doigts d’une main.

La première édition de la Route du Rhum a été marquée par la disparition d’Alain Colas le 16 novembre 1978 avec le trimaran Manureva, ainsi que la victoire sur le fil de Michael Birch sur Olympus Photo qui a devancé Michel Malinovsky sur Kriter V de seulement 98 secondes.

Cette première édition 1976 a symbolisé le moment où les multicoques ont acquis une réelle suprématie face aux monocoques. Avant cette course, tous les bateaux couraient dans la même catégorie.

2. Edition 2010

Le succès médiatique de la Route du Rhum n’a cessé de grandir et, en 2010, les chiffres d’audience étaient au superlatif. Près de 2 millions de visiteurs étaient présents sur les quais de Saint Malo pour suivre le départ, en même temps que 1,8 millions de téléspectateurs en direct. L’institut d’étude média KantarSport plaçait cette année le départ de la course à un niveau à peu près identique à celui de l’arrivée du Tour de France.

Franck Cammas à bord du trimaran Groupama 3 a été le premier arrivé en fin d’après-midi le 9 novembre 2010 après 9 jours, 3 heures, 14 minutes et 47 secondes de course avec une moyenne de 16,14 nœuds. Suivi dix heures plus tard de Francis Joyon sur Idec (9 jours, 13 heures, 50 minutes et 48 secondes) puis Thomas Coville à bord de Sodebo (10 jours, 3 heures, 13 minutes et 11 secondes), tous les trois sur des bateaux de classe ultime.

Roland Jourdain à bord de Véolia a remporté l’épreuve dans la catégorie Imoca. Il a ainsi remporté sa deuxième victoire consécutive. Lionel Lemonchois, vainqueur de l’édition 2006 en multicoques, a terminé premier en classe 2 Multicoques 50 pieds.

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *