Taxis oranges d’Abidjan

Posted by

Un village devenu une mégacité

New York a ses fameux taxis jaunes, Londres ses célèbres Black Cab et Abidjan ses taxis oranges. Au nombre de 12 000, ils sillonnent infatigablement l’immense capitale économique ivoirienne qui ne cesse de s’étendre et est devenu une mégacité abritant quelque 5 millions d’habitants. Les taxis oranges sont une véritable institution dont les ivoiriens ne peuvent se passer pour aller d’un point à l’autre de cette gigantesque agglomération qui s’étend sur près de 60 000 ha, c’est-à-dire une douzaine de kilomètres d’est en ouest et une dizaine du nord au sud. A l’origine un petit village de pêcheurs coincé entre la lagune et la mer, Abidjan a en effet progressivement grandi pour aujourd’hui s’étendre sur dix communes dont plus personne n’ignore les noms : Abobo, Adjamé, Yopougon, Plateau, Attécoubé, Cocody, Koumassi, Marcory, Treichville, Port-Bouët.

Un âge avancé

Mais revenons aux taxis oranges. Si une partie d’entre eux est petit à petit remplacée par des véhicules neufs et chics, il faut bien reconnaître que la plupart des taxis d’Abidjan ont un âge avancé. Faire rouler certains d’entre eux est une prouesse technique tant ils sont délabrés voire rafistolés. Direction en bout de course, carrosserie et sièges défoncés, suspension hors d’âge, vitres électriques fatiguées, boîte de vitesse aux bruits inquiétants et chauffeurs à la conduite erratique, il n’est pas rare de voir des taxis oranges qui cumule plusieurs de ces maladies. Nombre d’entre eux affichent au compteur plus d’un million de kilomètres et pourtant ils continuent de rouler.

Ils nous évangélisent

Mais ce pourquoi je veux vous parler des taxis oranges d’Abidjan, c’est la véritable évangélisation qu’ils opèrent sur les citadins à travers les citations peintes sur leur pare choc. Certaines rappellent les vertus bibliques (la patience, le pardon, la sagesse, la tolérance, l’amour du prochain, …). D’autres citent des passages de l’ancien testament (Ps 119:133) ou du nouveau testament (Colossiens 3:17). D’autres encore rendent grâce (Merci Seigneur, Sois béni) ou rappellent les attributs de Dieu (Dieu décide, Dieu a le contrôle des choses). J’ai ajouté la photo d’une barque à Assinie (grande station balnéaire située à cent km d’Abidjan, vers le Ghana) qui remercie Marie, pour montrer que les taxis ne sont pas les seuls à nous rappeler la transcendance de nos existences terrestres et à nous appeler à dépasser nos consciences et à avoir une attitude de confiance et d’abandon total en la providence divine. Merci taxis oranges d’Abidjan pour ce rappel quotidien à l’essentiel.

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire