DANSE « NATARAJA » AU 29è FESTIVAL DE GWOKA DE SAINTE ANNE

Posted by
Le 29è festival Gwoka s’est ouvert le 7 juillet 2016 à la plage des Galbas à Sainte-Anne avec la prestation de plusieurs groupes, dont le groupe de danse indienne Nataraja.
● Famille Lalsingué
Le spectacle présenté par ce groupe a confirmé que la danse indienne est une des grandes formes d’art du monde. Le groupe Nataraja a été créé par Lalsingué Clermont en 1967. Décédé en 2012, ses enfants ont repris le flambeau et son fils Fabien et sa fille Chantal, avec leurs enfants, cousins et amis, continuent de faire vivre le groupe. Le groupe a interprété plusieurs danses dédiées à Shiva, déesse de la danse, à Latchmy, déesse de la beauté et de la richesse et à Muruga, fils de Shiva.

● Nataraja
Nataraja, le « danseur cosmique », est l’une des plus célèbres représentations du dieu Shiva effectuant sa « danse bienheureuse » (dite Ananda Tandava). Nataraja est la divinité principale du sanctuaire de Chidambaram, ville située dans le Tamil Nadu, à 60 km de Pondichéry, sur le Golfe du Bengale. La sculpture en bronze du Nataraja est exposée dans le Chitrambalam, une salle rectangulaire recouverte d’or et de cuivre. Cette salle (la « salle dorée ») représente pour les fidèles le centre du monde, où Shiva, sous la représentation du Naṭarāja effectue sa « danse cosmique ». Cette sculpture du Naṭarāja est dotée d’une forte symbolique.
● Danse cosmique
Le Nataraja se tient dans un « cercle de feu » (thiruvāsi) qui symbolise la nature vibrante, rythmique, et cyclique de la vie. Il prend appui sur son pied droit, qui écrase le muyalagan (démon), symbolisant la suppression du mal, de l’ignorance. Sa jambe gauche levée conduit sur la voie du salut. Sa première main droite tient un tambour (ḍamaru) représentant le rythme vital. Sa seconde main droite est tenue paume en avant, dans la posture abhaya symbolisant la protection, l’éloignement de la peur. Sa première main gauche tient le feu, force vitale qui symbolise l’énergie vitale. Sa seconde main gauche, au bout de son bras tendu devant son corps, adopte la posture kari-hasta, signifiant « Me voici », Shiva recentrant ainsi sur lui tout ce qui est. À la gauche de sa tête, le croissant de lune (chandra) symbolise le sommet de la connaissance et de l’intellect. À la droite de sa tête, le Gange, en forme de poisson, symbolise l’eau dispensatrice de vie. À la gauche de son corps, le voile qui vole au vent symbolise le retrait de l’illusion (maya). À la droite de son corps, le serpent, symbole antique de fertilité, représente le souffle et l’air. Nataraja est encerclé de flammes qui symbolisent la succession des cycles cosmiques. À l’aide de son chignon orné d’un diadème, il canalise la descente du Gange céleste.

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *