L’enfance vue par des romanciers caribéens : soirée littéraire avec Ayelevi Novivor

Posted by

L’ENFANCE VUE PAR LES ROMANCIERS CARIBEENS
Soirée littéraire avec Ayelevi Nonivor et Marc Bernos

Vendredi 5 décembre 2014, à la médiathèque Caraïbe, à Basse Terre, Ayelevi Novivor, spécialiste en littérature caraibéenne et africaine, et Marc Bernos, psychologue, ont animé une conférence intitulée « L’enfance vue par les conférenciers caribéens ».
Ayelevi Novivor est docteure en études françaises diplômée de l’Université de Montréal. Sa thèse, soutenue en 2005, porte sur l’œuvre romanesque d’Amadou Hampâté Bâ. Ses recherches académiques s’orientent sur les méthodes d’analyse et les différentes approches théoriques des textes littéraires francophones de la Caraïbe et d’Afrique noire. Ses axes de recherche couvrent les théories dites postcoloniales, l’intergénéricité, la fiction autobiographique, l’aliénation ainsi que la rhétorique de la résilience. Pour le site www.gensdelacaraibe.org, elle propose des notes de lecture et autres reportages culturels.
Marc Bernos est psychologue clinicien, spécialisé en neuro psychologie. Il est aussi musicien  et spécialiste en musicothérapie.
Le thème de la soirée était l’analyse du regard des écrivains carribéens sur le rapport à l’enfance dans  la société antillaise. Sous la plume des auteurs caribbéens, les enfants sont bien souvent considérés comme des petites personnes ou des adultes en devenir, loin d’une image d’Epinal que propose parfois la littérature jeunesse.
Ayelevi Novivor a proposé et analysé plusieurs œuvres d’auteurs caribéens :

Le cri de l’oiseau rouge, par Edwige Danticat (Haïti).
Los boys, par Junot Dias (République Dominicaine).
Crick Crack Monkey, par Merle Hodge (Trinidad)
Jamaica kincaid, par Annie John (Jamaïque)
In the castle of my skin, par George Lamming (Barbade)
Death by fire, par Anderson Reynolds (Sainte Lucie)
Maudite éducation, par Gary Victor (Haïti)
Une enfance créole (Antan d’enfance, Chemin d’école, A bout d’enfance), trilogie de Patrick Chamoiseau (Martinique)
Le cœur à rire et à pleurer, par Maryse Condé (Guadeloupe)
The school master, par Earl Lovelace
Rue Cases Nègres, par Joseph Zobel (Martinique)
As Flies to Whatless Boys, par Robert Antoni (Trinidad)
Vivre en Guadeloupe, par Raymond Boutin (Guadeloupe)
Les Amériques noires, par Roger Bastide (France)
Gisèle Pineau (Guadeloupe)
Sylviane Telchid (Guadeloupe)
Waiting in Vain and Satisfy My Soul, par Collin Channer (Jamaicain)
Littératures carribéennes comparées, par Colette Maximin

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire