Abidjan, carrefour des cultures

Posted by
Le FEMUA (festival des musiques urbaines d’Anoumabo) est devenu un des plus grands festivals de l’Afrique subsaharienne. Il se tient chaque année dans le village d’Anoumabo, devenu un des quartiers d’Abidjan. Le FEMUA confirme ainsi la place de carrefour culturel de l’Afrique de l’Ouest, qu’est devenue Abidjan au fil des années. Cette année, la 10è édition du FEMUA a révélé deux étoiles montantes de la musique africaine : le guinéen Soul Bang et la sénégalaise Marema.

Né en 1992 à Conakry (Guinée), le chanteur Soul Bang (contraction de son vrai nom Souleymane Bangoura) est un jeune artiste de 25 ans, lauréat du prix Découvertes RFI 2016. Mêlant le Rhytm and Blues aux mélodies traditionnelles guinéennes, il chante en malinké, soussou, peul, français ou anglais. Ses textes parlent du quotidien de ses compatriotes, de la jeunesse, de l’éducation ou de l’amour, et en particulier de l’amour entre l’enfant et sa mère. Contrairement à beaucoup de jeunes de son âge, il ne rêve pas d’émigration mais veut ancrer son talent en Guinée pour y combattre le chômage et la pauvreté et donner à la jeunesse de son pays l’espoir de faire changer les choses.

A 29 ans, Marema Fall est le nouveau talent de la musique sénégalaise. Née dans la banlieue de Dakar d’un père mauritanien et d’une mère sénégalaise, Marema a été très marquée par la musique de Tracy Chapman qui a bercé sa jeunesse et a eu une influence considérable sur elle. A l’écoute de la « Bob Dylan noire » (surnom de Tracy Chapman) et des grandes pointures du folk sénégalais (Ndèye Marie Ndiaye Gawlo, Youssou Ndour, Ndiaga Mbaye, …), Marema décide d’apprendre à jouer de la guitare. Après avoir obtenu un diplôme à l’école de musique de la Maison de la Culture de Dakar en 2011, elle débute comme choriste auprès de grands artistes sénégalais comme Didier Awadi, Yoro Ndiaye, Edu Bocandé, Metzo Djatah, Idrissa Diop, … En 2014, elle triomphe avec la chanson « Femmes d’affaires », un hommage à la femme africaine qui lui vaut le prix du jury Star Africa Sounds, le Prix Découvertes RFI, et le All Africa Music Awards, dans la catégorie « Meilleure artiste féminine africaine ».

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.