ABOU DHABI

Posted by
  • Père de la gazelle

Abou Dhabi, en arabe « Père de la gazelle », est le plus grand des Émirats Arabes Unis (67 340 sur 82 880 km2, soit 80 %). La plus grande partie de l’émirat est occupée par le désert de Rub al Khali et par la côte du Golfe Persique qui s’étend sur plus de 700 km, bordé de près de 200 îles. La population d’Abou Dhabi est de 2,5 millions d’habitants dont 80 % sont des étrangers. Les deux plus grandes villes de l’émirat sont Abou Dhabi, qui porte le même nom que l’émirat  et compte 1 500 000 habitants et Al Ain (450 000 habitants), dans l’est de l’émirat. Khalifa ben Zayed Al Nahyane est l’actuel émir d’Abou Dhabi et en même temps le président des Emirats Arabes Unis. Il a succédé à son père, Zayed ben Sultan Al Nahyane en novembre 2004.

  • Economie

L’émirat d’Abou Dabi possède 8.6 % des réserves de pétrole mondiales et près de 5 % des réserves de gaz naturel du monde. C’est à Abou Dhabi que se concentre la plus grande partie des gisements miniers des Emirats Arabes Unis (95 % du pétrole et 92 % du gaz naturel). Grâce à un important effort de diversification de l’économie d’Abou Dhabi (industrie, immobilier, tourisme, distribution, zones industrielles, aéronautique avec la création de Etihad Airways), les hydrocarbures ne représentent plus que 36 % du PNB. Le PIB/habitant d’Abou Dhabi (63 000 dollars) est le troisième au monde après celui du Luxembourg et de la Norvège. Depuis 2009, Abou Dhabi accueille le Grand Prix automobile d’Abou Dhabi de Formule 1.

  • Masdar City

Masdar (la « source » en arabe) est un projet de ville 100 % écologique, qui vise à soutenir la diversification de l’économie de l’émirat et à le positionner comme leader dans le secteur des énergies renouvelables. Située non loin de l’aéroport international d’Abu Dhabi, Masdar veut être une ville qui n’émet ni carbone, ni déchets, ni pollution. Dessinée par les architectes britanniques Foster and Partners, Masdar City comprend pour le moment deux îlots d’une superficie totale de 150 000 m2, l’un autour de l’Institut des sciences et des technologies (Masdar Institute of Science and Technology), l’autre autour du siège flambant neuf de l’Agence internationale des énergies renouvelables (International Renewable Energy Agency, Irena). Dans la ville : chaque lampadaire de technologie LED se recharge par un panneau solaire ; tous les bâtiments sont surmontés de cellules photovoltaïques ; en retrait du parking principal s’étend une ferme photovoltaïque de 10 mégawatts ; une tour à vent, érigée sur la place centrale, avale le vent chaud par son sommet et renvoie de l’air frais par sa base grâce à un système de brumisation ; les moucharabiehs ou les films plastiques des façades aident à lutter contre les fortes chaleurs ; les bâtiments sont dotés de régulateurs de température grâce à une façade évitant le rayonnement direct ; la consommation d’eau est restreinte ; les émissions de carbone sont réduites d’un tiers ; …

  • Louvre et la Sorbonne d’Abou Dhabi

Souhaitant positionner Abou Dhabi comme un foyer de la francophonie dans le monde arabe, deux importants projets ont vu le jour en 2006-2007. Le Louvre Abou Dhabi, dont le design a été confié à l’architecte français Jean Nouvel, a pris quelques années de retard dans sa réalisation mais devrait ouvrir ses galeries au public fin 2017. Quant à l’université Paris-Sorbonne-Abou Dabi, elle propose une formation universitaire française grâce à ses partenaires, les Universités Paris-Sorbonne pour les langues, lettres et sciences humaines, Paris-Descartes pour le droit, la gestion et l’économie, et Pierre-et-Marie-Curie pour les Sciences.

  • Emirates Palace

Emirates Palace est un somptueux hôtel qui allie la splendeur arabe à la technologie moderne. Le bâtiment principal s’étend sur plus d’un kilomètre d’une aile à l’autre, et ses jardins sur plus de 100 hectares. L’hôtel comporte 114 dômes, dont le principal s’élève à 72,6 mètres. L’or, le nacre et les cristaux dominent la décoration intérieure. Seul hôtel 7 étoiles au monde avec le Burj Al Arab de Dubaï, Emirates Palace d’Abou Dhabi compte 394 suites de luxe. Entièrement pavé de marbre et recouvert d’or, l’hôtel possède 20 restaurants proposant des cuisines du monde entier. La construction de l’hôtel s’est étalée de décembre 2001 à février 2005.

  • Mosquée Cheik Zayed

Dessinée par l’achitecte Yusef Abdelki, du cabinet britannique Halcrow, la mosquée Cheikh Zayed, une des plus grandes au monde, a été réalisée dans un style traditionnel islamique, avec sa composition de colonnes et d’arches surmontée de dômes. Son nom vient du Sheikh Zayed ben Sultan Al Nahyane, le premier président des Émirats arabes unis et commanditaire de l’édifice. Pouvant accueillir 40 000 fidèles, elle comprend 80 dômes, environ 1 000 colonnes, des lustres en plaqué or 24 carats (dont celui de la grande salle de prière pesant plus de 9 tonnes) et le plus grand tapis tissé à la main au monde. Le blanc et l’or, réfléchis par des bassins entourant la mosquée, sont remplacés la nuit par un système d’éclairage qui reflète les phases de la lune. Le chantier de la mosquée, qui s’est étalé de 2006 à 2013, a mobilisé plus que 2 500 personnes, travaillant par des températures dépassant les 40°C. Les matériaux de construction sont provenus d’Italie, de Grèce, d’Allemagne, du Maroc, d’Inde, de Turquie, d’Iran, de la Chine et des Emirats Arabes Unis. Le 3 novembre 2004, avant la fin des travaux, le corps du Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan a été inhumé dans un petit mausolée se trouvant dans la partie nord de l’édifice. La qibla, qui marque la direction de la Mecque, est matérialisée par un mur de prière percé d’un mihrab en or. Ce mur, coeur religieux de la mosquée, porte 99 inscriptions du nom d’Allah en marqueterie de marbre, rétroéclairées par un système à fibres optiques. Le sol de la salle de prière principale est recouvert d’un tapis persan de 5 627 m2, pesant 47 tonnes. Dessiné par l’artiste iranien Ali Khaliqi, il a été tissé par 1 200 artisanes iraniennes et assemblé à l’aide de nœuds par une cinquantaine d’ouvriers.

  • Etihad Towers

Les tours Etihad Situées sont un complexe de cinq gratte-ciel d’une superficie totale de 500 000 m². Avec ses 305 mètres de haut et ses 80 étages, la tour n° 2, occupée par des appartements, est la plus imposante des cinq. Cet ensemble architectural spectaculaire permet aux résidents et visiteurs de vivre, travailler, séjourner, faire du shopping ou dîner dans un seul endroit avec une vue panoramique unique sur la ville et sur le Golfe Persique.

Découvrez le pays dont est publié notre article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.